Chaque année, des centaines de milliers d’employés sont blessés. En moyenne, un salarié meurt toutes les trois minutes et demie au sein de l’UE de causes liées aux conditions de travail.
Les accidents du travail et les maladies professionnelles ont un impact au niveau économique.
Pour les entreprises, le coût engendré par ce type d’accidents s’élève à 2 500 € en moyenne, si on y ajoute les pertes indirectes (baisses de la production, les réparations du matériel endommagé...), ce montant peut être multiplié par 3.

En France, ce sont 35 millions de journées de travail qui sont perdues chaque année à cause d’accidents du travail (une moyenne de 2 jours par an et par personne).

Les obligations réglementaires

L’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs dans son établissement. Code du travail, Article L. 4121-2 L’employeur, compte tenu de la nature des activités de l’établissement, évalue les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, y compris dans le choix des procédés de fabrication, des équipements de travail, des substances ou préparations chimiques, dans l’aménagement ou le réaménagement des lieux de travail ou des installations et dans la définition des postes de travail. Code du travail, Article L. 4121-3

Anticiper les principaux risques

En améliorant les conditions de travail il est possible de garantir la santé des salariés et de réduire le coût des accidents et des maladies.

RISQUES LIÉS AUX SOURCES D’ÉNERGIE

La consignation/déconsignation est une procédure planifiée qui consiste à interrompre la source d’énergie des machines lors d’interventions. La consignation permet aux salariés de pouvoir effectuer des travaux de maintenance en toute sécurité.

CHUTES DE HAUTEUR

• Utiliser des EPI et former les employés à les utiliser correctement,
• Equiper l’accès à la zone de travail d’équipements permanents (échelles, passerelles, plateformes de travail…),
• Utiliser des échafaudages quand les installations temporaires ne constituent pas un poste de travail sécurisé,
• Contrôler le montage et la stabilité des échafaudages.

CHUTES DE PLAIN-PIED

• S’assurer que le sol est en bon état,
• Maintenir les lieux de travail propres et bien rangés,
• Rendre le sol antidérapant pour l’accès à la zone de travail,
• Fournir les salariés en chaussures antidérapantes le cas échéant,
• Signaler les risques de glissade.

RISQUES ÉLECTRIQUES

• Se protéger contre les contacts directs et indirects avec l’électricité,
• Fournir au personnel un équipement de protection personnel (EPI),
• Signaler clairement les dangers potentiels,
• Consigner les installations électriques lors d’une intervention,
• Vérifier régulièrement des installations,
• Former le personnel aux premiers secours et leur fournir l’équipement de sauvetage approprié.

RISQUES INCENDIES

• Supprimer les sources d’ignition,
• Mettre en place des obstacles pour limiter la propagation d’un incendie,
• Mettre en place un système de détection,
• Equiper les locaux de matériel de lutte contre l’incendie,
• Signaler clairement les sorties de secours et l’équipement de lutte,
• Identifier et former des responsables pour faire évacuer le personnel.

BLESSURES PAR CHOC

• Utiliser des amortisseurs de choc pour signaler un danger, et absorber le choc en cas de collision.

RISQUES CHIMIQUES

• Garantir une bonne ventilation des locaux,
• Assurer un bon niveau d’hygiène,
• Former le personnel aux premiers secours et mettre à disposition l’équipement approprié accessible,
• Utiliser des EPI adaptés,
• Identifier et signaler les dangers,
• Informer les salariés sur les risques liés à leur activité.

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES

• Eviter que le personnel n’accomplisse les mêmes gestes pendant toute la journée de travail,
• Introduire des pauses régulières,
• S’assurer que les outils utilisés sont appropriés au travail,
• Améliorer les conditions physiques des postes de travail,
• Former les salariés sur les risques existants.

RISQUES MACHINES

• Rendre les éléments mobiles risqués inaccessibles par cloisons grillagées ou barrières,
• Equiper les machines de capots et écrans de sécurité,
• Utiliser des EPI adaptés pour réduire les risques de projection, intoxication et surdité,
• Former les utilisateurs au mode d’emploi de la machine ainsi que aux risques liés à son utilisation.